Entreprendre pour les autres

Votez pour Entreprendre pour les autres :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (19 vote(s), Moyenne : 5,00 / 5)

Une entreprise peut exister sous la forme d’une société commerciale (SARL, SAS) mais aussi sous la forme d’une association. Vitacolo est une entreprise dans le sens où la continuité de l’activité est entièrement liée aux résultats économiques.

Ne faisant appel ni aux subventions publiques, ni aux subventions privées (à l’exception de projets spécifiques ou de contrats aidés auxquels des sociétés commerciales peuvent aussi postuler), l’association ne compte, pour équilibrer son budget, que sur la participation des adhérents pour l’organisation des colonies de vacances. Clairement, il est indispensable que les séjours aient un nombre suffisant d’enfants chaque année pour pouvoir poursuivre l’activité.

Des colos sportives aux colos artistiques en passant par les colos restaurant... tous les séjours de Vitacolo sont organisés sans subvention privée ou publique.

Pas de répartition d’argent aux profits des dirigeants

Pour autant, Vitacolo se distingue des sociétés commerciales dès lors que l’on considère l’utilisation qui est faite des excédents budgétaires (ou bénéfices dans le cadre d’une société commerciale). Les personnes qui détiennent le pouvoir de gérer l’association et de prendre la plupart des décisions stratégiques sont les membres du conseil d’administration (CA). Cet organe a une particularité : ses membres ne peuvent pas obtenir d’argent de la part de l’association, que ce soit sous forme de salaire ou de dividende. Ils sont tous bénévoles dans le cadre de leurs fonctions de dirigeants. Ils peuvent cependant recevoir une indemnité dans le cadre d’un engagement de volontariat comme animateur, directeur ou formateur.

Cette interdiction de bénéficier financièrement du résultat de l’activité économique garantit une chose essentielle : les décisions stratégiques de Vitacolo sont et seront toujours prises dans l’idée d’agir en faveur de son objet social, et non pour la satisfaction des besoins financiers des dirigeants. Et puisque l’objet social a pour principal leitmotiv de garantir des séjours de qualité et la réalisation du projet éducatif, il est aisé d’en déduire que le CA agira pour les autres et non dans l’intérêt de ses propres membres.

Les aides au départ, politique sociale de Vitacolo

Depuis 2010, Vitacolo finance par ailleurs des aides au départ. Celles-ci ont pour objectif de permettre aux enfants des classes moyennes un accès aux séjours. Cette politique d’aide sociale ciblée est partie d’un constat simple : les enfants de classes aisées constituent la grande majorité du public partant chaque année en colonies de vacances.

Parallèlement, les jeunes ayant un parcours de vie plus chaotique (envoyés en colonie de vacances par des conseils généraux et des mairies) ont également la chance de pouvoir partir. Certaines Caisses d’Allocations Familiales (CAF) financent parfois une grande partie du prix du séjour pour les familles. Mais il y a encore une marche pour certaines familles de classe moyenne, pour lesquelles les enfants ne partent pas en colo car leurs parents n’ont pas les moyens d’en payer le prix fort.

Pour cette raison, Vitacolo a créé pour eux une subvention spécifique, permettant de baisser de manière significative le prix des séjours. Un budget important et croissant est consacré chaque année à ce poste. Deux autres dispositifs s’ajoutent à celui-ci : les aides dédiées aux enfants porteurs de handicap et celles dédiée aux familles nombreuses.

En tout ce sont près de 25 0000 euros par an qui sont budgétés pour financer ces différents dispositifs. Les bénéfices de l’association sont ainsi utilisés pour financer l’action sociale, sans que cela ait une influence sur la qualité des séjours, la sécurité et l’entente entre les enfants. Au contraire, selon l’étude menée en 2012 auprès des enfants (1/3 de réponses soit 250 enfants), 100% d’entre eux assurent s’être bien ou très bien sentis dans le groupe.

Un modèle économique qui garantit le maintien de nos engagements  de qualité

Vitacolo est donc une entreprise qui entreprend pour les autres. Loin de vouloir faire en sorte que ce modèle s’impose partout et remplace les entreprises traditionnelles ayant pour but de répartir les bénéfices, l’association considère en revanche que le monde des colonies de vacances n’est pas adapté à la présence de sociétés commerciales. Dans la mesure où les enfants nous sont confiés sans la présence de leurs parents pendant une longue période, nous devons assumer une très lourde responsabilité. Celle-ci doit nous conduire à engager des dépenses multiples pour assurer qualité, sécurité et confort : fort taux d’encadrement, modes de transport sécurisés, et formation continue du personnel. Notre choix n’est pas et ne sera jamais de pratiquer des « ristournes » sur les séjours en abaissant les exigences de pédagogie et de sécurité que nous développons lors de nos colonies de vacances.

A lire aussi :

Communiquer sans publicité

Vitacolo, organisme laïque, privé et non subventionné

Dire ce que l’on fait, faire ce que l’on dit