Histoire de Vitacolo… de 2008 à nos jours !

Votez pour Histoire de Vitacolo… de 2008 à nos jours ! :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (29 vote(s), Moyenne : 4,83 / 5)

Vitacolo, à l’origine, ce sont 3 personnes dans un bureau le 30 septembre 2008, date de la signature officielle des statuts de l’association. Et aujourd’hui, ce sont 1300 personnes impliquées dans les séjours de l’été…

Une veillée à la guitare, un classique de Vitacolo... Vitacolo est née en 2008... et l'aventure continue avec des thématiques de plus en plus nombreuses !

Premier été : 2 colos pour 47 enfants

Vitacolo part de très loin ! En 2009, première année réelle de fonctionnement, deux colonies de vacances sont organisées durant l’été : le désormais célèbre séjour « Star d’un Soir », qui séduit encore de nombreux enfants quatre ans plus tard, et « Le monde du football », plutôt destiné aux petits adeptes du ballon rond et dont le succès ne s’est pas démenti.

A l’époque, 47 enfants partent avec Vitacolo. Ils sont accompagnés par 12 encadrants saisonniers. Quant au conseil d’administration (CA), il compte en tout et pour tout… 3 personnes ! Mais ces débuts modestes n’empêchent pas les membres fondateurs de se poser les bonnes questions. Ils se fixent trois grands objectifs :

  • Le premier : mettre en place un véritable projet éducatif pour les jeunes

Tous les organismes ont l’obligation de développer un projet éducatif. Mais celui-ci est souvent théorique, très vague et difficile à appliquer. Bien souvent, les parents, les animateurs et les directeurs n’en ont pas réellement connaissance.

Vitacolo prend le parti de réaliser un projet éducatif réellement applicable. Celui-ci se veut simple et concret : les séjours ont pour base la réalisation d’un projet commun permettant de créer des liens forts entre les jeunes et de leur apprendre à trouver leur place dans le groupe. Ce principe va guider énormément les choix stratégiques futurs : le choix des centres de vacances, les thématiques, le profil des animateurs et des directeurs, etc…

  • Le second : mettre en place un encadrement de qualité

La sécurité des enfants est une question essentielle. Selon notre analyse, la majorité des failles de sécurité lors des séjours est liée à des problèmes d’encadrement : l’animateur n’était pas présent au bon endroit et au bon moment, il était trop fatigué, il n’avait pas suffisamment préparé son activité, ou le directeur était trop occupé à gérer de l’administratif pour être présent auprès de son équipe…

Vitacolo a donc fondé son approche sur le renforcement de l’humain et de l’encadrement. Dès la première année, nous avons donc affecté 1 animateur pour 5 enfants et déchargé les directeurs de leurs prérogatives administratives. Par ailleurs, un week-end de formation a été mis en place afin de préparer le séjour et transmettre le projet éducatif. La plupart des engagements de l’actuelle charte de qualité étaient déjà à l’oeuvre la première année.

  • Le troisième : ne pas faire des colonies de vacances pour rémunérer des actionnaires

Les colos ne sont pas des marchandises. Leur appliquer des principes commerciaux conduit à organiser et structurer l’organisme autour de la notion de profit et non autour de principes éducatifs. La sécurité peut parfois être mise de coté pour faire des économies. Vitacolo a donc été créée sous la forme d’une association, qui a l’avantage d’interdire toute répartition des bénéfices.

La colo foot, l'une des premières thématiques de Vitacolo... ...avec Star d'un soir, la grande comédie musicale !

Le début d’une longue aventure

Les premières colonies de vacances ont été un tel succès que, depuis 4 ans, beaucoup d’enfants présents sur ce séjour se retrouvent encore avec plaisir chaque année. Le taux de retour est d’ailleurs si bon que Vitacolo a pu se développer sans faire appel à la publicité. Bouche à oreille et présence sur le web ont suffi à son expansion. La vie associative s’en ressent… Ainsi, en 2010, le CA passe à 9 personnes et décide l’embauche d’un salarié à temps partiel. Cette même année, durant l’été, 246 enfants partent avec Vitacolo, sur une dizaine de thématiques différentes. Ils sont encadrés par 50 animateurs volontaires. Un beau succès pédagogique…

La saison 2010 est néanmoins marquée par d’importantes questions administratives et fiscales. En effet, l’association est confrontée à la perspective d’être assujettie aux impôts commerciaux, en particulier la TVA. Elle parvient cependant à faire reconnaître à l’administration fiscale sa spécificité et ses différences par rapport au modèle commercial.  C’est aujourd’hui encore une véritable fierté pour Vitacolo d’avoir pu le démontrer avec nos propres moyens, sans faire appel à des avocats. Ces difficultés n’empêchent pas par ailleurs d’autres évolutions…

  • Les aides au départ, ou la mise en place d’une véritable politique sociale

2010 a vu l’apparition de la politique d’aide au départ pour les enfants porteurs de handicap, les classes moyennes et les familles nombreuses. Ce principe fondamental de Vitacolo a fait évoluer l’association pour lui donner une dimension entrepreneuriat social : sans faire appel aux subventions publiques ou privées, l’association peut développer une politique sociale. Elle s’appuie pour cela uniquement sur son activité économique et la mobilisation quotidienne de ses bénévoles.

  • Un bureau très actif

Première étape de la montée en puissance de la gouvernance associative de Vitacolo, le bureau a été extrêmement actif tout au long de l’année 2010, se réunissant très régulièrement en période de forte activité. Recruté comme salarié, le fondateur Mehdi Coly quittait ses fonctions de président de l’association et de membre du CA.

  • Des colos à grand succès et de belles rencontres

2010 voit la naissance de séjours phares de Vitacolo : Je monte mon restaurant, Rock Académie, Je passe mon Galop. Pour la première fois, l’association prend la décision de ne pas reconduire un séjour –P’tit Vétos – malgré son succès et son bon déroulement, car son projet pédagogique est jugé insuffisant et trop confus. Une décision similaire sera prise pour le séjour « 24 heures à moto » un an plus tard.

2010, c’est aussi la rencontre de Régis, Marie et Aurélie, qui deviendront respectivement administrateur, administratrice et vice-présidente de Vitacolo en 2013. L’entrée de nouvelles personnes est un principe essentiel pour Vitacolo, les fondateurs n’ayant pas vocation à s’éterniser mais souhaitant au contraire céder leur place pour faire vivre l’association sur le long terme.

La colonie Pop Rock, une grande nouveauté de Vitacolo... ... ainsi que la colo cuisine.
  • La création du week-end directeurs et la recherche de nouveaux centres

En 2010 a lieu le premier week-end de formation dédié aux directeurs. Il a marqué le début d’un nouveau grand projet : renforcer chaque année la formation des encadrants sur nos séjours.

Vitacolo cherche par ailleurs à diversifier les partenaires avec lesquels travailler, tout en continuant à assurer un accueil de grande qualité aux jeunes. C’est en ce sens que l’association jette son dévolu sur le lycée agricole de Pau Montardon en Aquitaine.  Situé dans une région particulièrement agréable, il est équipé pour organiser tous les séjours artistiques : un vaste amphithéâtre, un gymnase, des salles de répétition et des chambres en nombre suffisant pour organiser de belles soirées parents.

2011 : 650 enfants pour 30 séjours…

L’année 2011 est marquée par une forte augmentation de l’activité de Vitacolo. Pas moins de 650 enfants partent avec l’association sur une trentaine de séjours différents, encadrés par 140 animateurs saisonniers. Le CA intègre de nouveaux membres : il compte maintenant 11 personnes. Autre grande satisfaction : l’association est désormais en mesure d’employer deux personnes à plein temps. Et d’autres évolutions marquent cette année 2011 particulièrement faste…

  • Le CA prend les pleins pouvoirs

Il aura fallu seulement 2 ans pour faire naître une dynamique permettant à un CA de 11 personnes de gouverner l’association et de prendre toutes les décisions stratégiques. Le recrutement de Nicolas Sabatier comme directeur administratif a permis par ailleurs de stabiliser la gestion administrative quotidienne de l’association. Il œuvre toujours aux côtés de Mehdi Coly.

  • La première colo intergénérationnelle

Après avoir vainement tenté de la lancer en 2009, Vitacolo parvient à faire partir la première colo réunissant enfants et grands-parents. Un bonheur partagé par tous les participants, et encadré par une équipe 100% bénévole. Les retours sur cette expérience sont dithyrambiques de la part des anciens comme des bambins. Par ailleurs, le bilan de l’été est encore une fois très positif. La qualité du recrutement des animateurs a permis de mettre en place des projets très aboutis.

  • Un nouveau centre exceptionnel : Obernai

Vitacolo continue de diversifier ses lieux d’accueil pour l’organisation des colos. Dans ce cadre, le lycée agricole d’Obernai, site magnifique, neuf et très bien équipé, devient un peu le « vaisseau amiral » de l’association. On y trouve notamment un amphithéâtre flambant neuf avec une immense scène. Mais aussi des équipements sportifs haut de gamme et des chambres tout confort.

Obernai, en Alsace (proche de Strasbourg)... ... équipé d'un superbe amphithéâtre.
  • Catalogue ou pas catalogue ? CE ou pas CE ?

C’est un peu le marronnier de la communication de Vitacolo. Soucieux de ne pas gâcher du papier et de l’argent, l’association essaie de limiter l’édition de catalogues. De même, le fait de démarcher les Comités d’Entreprises (CE) fait débat car cela demande aux salariés beaucoup d’efforts alors qu’ils n’ont pas de « fibre commerciale ». En 2011 toutefois, un catalogue très réussi est édité pour présenter les séjours à certains CE importants aujourd’hui partenaires, le plus souvent sur recommandation des adhérents de Vitacolo (parents, animateurs).

  • Un événement : le premier week-end anniversaire !

C’est le grand rendez-vous annuel permettant aux enfants, animateurs, parents et bénévoles de se retrouver dans un moment festif et placé sous le signe de l’animation ! Il se déroule au lycée agricole de Dardilly (Rhône), proche de Lyon. Au programme : grand jeu, goûter, boom, retour sur les colos… Ce week-end est aussi l’occasion d’échanger avec les jeunes et les parents sur le fonctionnement de l’association et sur de nouveaux projets pédagogiques. 

2012 : 880 enfants, 45 colos, un CA de 11 personnes, 2 salariés permanents

Les années passent, et Vitacolo gagne en volume ! En 2012, des colos à la neige – mais toujours dotés d’un solide projet pédagogique – sont organisées pour la première fois et rencontrent un vif succès auprès des jeunes. D’autres évolutions d’ampleur rythment la vie associative…

  • Vitanim 2.0

Grande fierté de Vitacolo : le site web 2.0 Vitanim.fr est mis en ligne en juin 2011. Sans qu’aucune action de communication ou de référencement ne soit effectuée, le site monte à 1000 animateurs inscrits en l’espace de 3 mois. Avec des fonctionnalités comparables aux réseaux sociaux Linkedin, Viadeo et Facebook, Vitanim permet aux animateurs de trouver un job, aux directeurs d’effectuer des recherches très précises pour trouver la perle rare. Le tout gratuitement ! Chacun peut de surcroît gérer une liste d’amis, écrire sur le mur des autres, ou encore préparer un séjour avec des fonctionnalités collaboratives. Vitanim est naturellement gratuit est sans publicité. Nous encourageons les autres organismes à l’utiliser et à proposer de nouvelles fonctionnalités.

Vitanim, le site de recrutement dans l'animation
  • Création du week-end pédagogique

Jusqu’ici, les animateurs préparaient leurs séjours sur place, en arrivant 2 jours avant le début de la colo. Désormais, c’est lors d’un week-end à Lyon que la préparation est effectuée. Cela permet de préparer le séjour plus en amont et surtout d’organiser des formations ciblées, en fonction des besoins de chaque animateur et de son rôle. Ainsi, les responsables d’un convoyage, les assistants sanitaires et les animateurs accompagnant un enfant porteur de handicap reçoivent des formations spécifiques. En plus, ce qui ne gâche rien, le week-end est toujours organisé de manière conviviale !

  • Fin de l’accompagnement par la fondation Emergence

Emergence est une fondation d’entrepreneurs qui aide les projets visant à améliorer le vivre-ensemble à se développer. Vitacolo a bénéficié pendant 3 ans de cet accompagnement permanent, avec un suivi assuré par un professionnel du consulting auprès de très grandes entreprises. Le partenariat se termine.

  • Lons-le-Saunier, nouveau QG de Vitacolo pendant l’été

Proches de Lyon, les lycées agricoles de Montmorot et Mancy (à deux pas de Lons-le-Saunier dans le Jura) deviennent des bases importantes de Vitacolo durant l’été et des « plaques tournantes » pour l’organisation de l’activité. Au lycée de Mancy on croisera souvent Régis, Françoise et Aurélie, trois administrateurs, et on dégustera les bons plats préparés par les enfants de la colo Je monte mon restaurant, décidément toujours aussi populaire auprès des jeunes…

  • L’épineuse question du matériel

Depuis la première année, Vitacolo n’a cessé d’acheter du matériel neuf afin d’enrichir chaque été les possibilités offertes aux enfants et animateurs pour réaliser leurs projets.

En conséquence, l’association se retrouve avec une grande quantité de matériel à stocker durant l’année. La charge de gérer le matériel est confiée pour la saison 2012 à un salarié recruté à temps partiel sur la base d’un contrat de professionnalisation.

  • Une des grandes satisfactions de l’été 2012 : les évaluations des parents

Pour la première fois, Vitacolo met en place à l’issue de l’été une grande campagne visant à recueillir les impressions des parents et des enfants sur leurs séjours. Les résultats sont excellents et sont mis à disposition de tous sur vitacolo.fr. On note par exemple un taux de satisfaction de 95% pour l’association Vitacolo en général et de 99% pour les animateurs. 

  • Le dossier de demande d’habilitation pour devenir organisme formateur BAFA

En 2012, Vitacolo finalise son dossier pour devenir organisme formateur. Dans le prolongement des actions mises en place pour la formation continue des animateurs et des directeurs, mais aussi au vu des demandes de nos ados de 16-17 ans qui réclament de devenir animateurs chez Vitacolo, nous souhaitons pouvoir prochainement organiser des sessions de formation BAFA.

Vitacolo écrit la suite de son histoire avec tous ses jeunes... ... et lancera encore de nombreuses colos !

2013 : nouvelle année, nouveaux enjeux !

L’année 2013 est marquée par le départ de Mehdi Coly, l’un des trois fondateurs initiaux, par la création d’une dizaine de nouveaux séjours, par le développement des ambassades, et d’autres heureux événements !

  • Good-bye Mehdi…

Mehdi Coly, créateur de Vitacolo, rend son tablier dans le courant de l’année 2013 au terme de cinq années de bons et loyaux services. Il se lance immédiatement dans une nouvelle aventure : la création d’une « start-up » de référencement (Linkeyword). Il reste cependant très présent à Vitacolo comme bénévole, notamment aux moments des événements (wek-end anniversaire, week-ends de formation des directeurs et des animateurs…).

  • Une dizaine de nouveaux séjours

Vitacolo montre de l’ambition en 2013 : pas moins de 10 nouveaux séjours sont créés, dont la colo des petits, le séjour Magie qui rencontre un vif succès auprès des jeunes et les colos bande dessinée et journalisme. Le succès est d’ailleurs au rendez-vous de manière globale, Vitacolo envoyant cette année-là plus de 1000 enfants en colos… L’association connaît cependant quelques déceptions, notamment le mauvais remplissage de la colonie intergénérationnelle.

  • Les ambassades : un projet « made in Vitacolo » porté par les jeunes

Grande nouveauté et petite révolution dans le monde de l’éducation populaire : les ambassades ! Celles-ci consistent à permettre à des jeunes de se réunir tout au long de l’année dans n’importe quelle région de France pour organiser un événement. Les ambassades sont « chapeautées » par un adulte (parent, directeur ou animateur) et disposent d’un budget établi en fonction du nombre de participants.

Les « ambassades » deviennent les « pépinières » en 2014.

  • Le déménagement du siège

Enfin, au terme de l’année 2013, Vitacolo boucle un autre dossier : celui de son déménagement. L’association quitte le local de la rue de Saint-Cyr et s’installe à Villeurbanne. Cela lui permet de réunir en un même lieu son siège administratif et son matériel. Celui-ci peut enfin être géré sur place de manière totalement professionnelle.

  • L’association agréé pour former au BAFA !

Grande victoire ! Après cinq année d’existence, Vitacolo se voit officiellement agréé par Jeunesse et Sport pour rejoindre la liste des organismes formateurs du BAFA. Le pôle pédagogique du CA de Vitacolo planche sur le sujet en 2014, pour organiser les premières formations dès la Toussaint. L’affaire est évidemment à suivre !

Et c’est dans ce contexte que l’association lance sa saison 2014 !

A lire aussi :

Vitacolo en deux mots

Les colos à projet : le concept

Les points forts de Vitacolo

Vitacolo en vidéos