Les aides financières pour passer le BAFA

Votez pour Les aides financières pour passer le BAFA :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (12 vote(s), Moyenne : 4,50 / 5)

Passer le BAFA est une belle aventure… mais un peu coûteuse. La session de formation générale coûte rarement moins de 400 euros en internat. La session d’approfondissement, elle, peut avoir un coût légèrement inférieure. En revanche, tout candidat au BAFA peut prétendre à une indemnité lors de son stage pratique. Et des aides existent.

Se former au BAFA a un coût... ... mais il existe des moyens de l'atténuer un peu.

Les aides possibles pour payer son BAFA

Ce n’est pas un secret : le BAFA a un coût, et un coût plutôt élevé pour les portefeuilles des lycéens et des jeunes étudiants. En internat, une formation générale coûte rarement moins de 400 euros. Légèrement plus courte, la session d’approfondissement peut « tomber » aux alentours de 300 euros. Notons que cela comprend aussi nourriture et hébergement (ces deux points comptant d’ailleurs pour beaucoup dans le prix). Mais l’aventure est déjà coûteuse : plus de 700 euros, sans compter les frais pour s’y rendre…

Il existe cependant quelques « trucs » permettant de payer sa formation un peu moins cher.

- Choisir de passer son BAFA en internat ou en demi-pension. Dès lors que l’on supprime l’hébergement -souvent la partie la plus importante du coût- le prix est un peu réduit. Problème : cela prive le candidat de l’immersion dans un groupe, à travers laquelle on apprend beaucoup.

- S’adresser à sa mairie. Parfois, celle-ci accorde une aide aux candidats, si ceux-ci s’investissent par ailleurs dans un travail civique au sein de leur ville. Dans le même ordre d’idée, n’hésitez pas à solliciter aussi Pôle Emploi et le conseil général.

- S’adresser à sa CAF. Selon la CAF dont vous dépendez, des aides peuvent vous être accordées dans certaines circonstances. Armez-vous de patience (il est souvent difficile de joindre les CAF…) et téléphonez !

- Se faire payer le BAFA par votre futur employeur. Oui, c’est possible. Pour peu que vous apportiez vos compétences d’animateur à un employeur déterminé (mairie pour du périscolaire par exemple), celui-ci peut payer intégralement votre formation.

Par ailleurs, pour vous rendre sur place, pensez au covoiturage. De nombreux organismes mettent à présent les candidats en contact avant les formations pour leur permettre de partager les frais du voyage.

Stage pratique : le stagiaire peut être payé

Autre moyen d’atténuer un peu le coût du BAFA : se faire payer lors de son stage pratique bien sûr ! La chose est tout à fait possible, même si les organismes payent généralement moins les stagiaires que les « BAFA complet ». A Vitacolo par exemple, un stagiaire est payé environ 25 euros brut / jour, contre 30 pour un « BAFA complet » et 20 pour une personne n’ayant pas passé la formation générale.

Notez que sur 13 jours, c’est tout de même plus de 300 euros de gagné… soit à peu près de quoi payer la session d’approfondissement. Sauf conviction personnelle sur l’animation bénévole, n’hésitez donc pas à vous tourner plutôt vers les organismes qui vous payeront.

Pour en savoir plus, découvrez par ailleurs notre article sur le BAFA pas cher, possible et / souhaitable ? Découvrez également les conseils du site Letudiant.fr pour obtenir des aides de financement au BAFA.