Accueil > Passer le BAFA > La boîte à idées ! > Les ingrédients d'une animation réussie

Les ingrédients d'une animation réussie

Réussir une animation… l’objectif de tout animateur qui se respecte. Cela peut paraître impressionnant pour certains animateurs qui découvrent le monde de l’animation ; d’autres ont été baignés dedans… quoi qu’il en soit tout le monde est capable de faire une animation de qualité.

Deux questions sont à se poser :

1. Qu’est-ce qu’une animation réussie ?

C’est une vaste question dont les réponses peuvent varier d’une personne à l’autre… Quoi qu’il en soit, une animation réussie est une animation où chaque jeune s’est amusé, est rentré dans l’imaginaire et a joué le jeu à fond.

Durant cette animation, les jeunes ont été transportés et ont oublié tout le reste pendant un temps, juste pour le plaisir de jouer. Toutefois, cet engouement de la part des jeunes ne peut rendre l’animation réussie que s’il est partagé avec l’animateur ou l’équipe d’animation. C’est le plaisir premier du métier d’animateur.

Pour les aspects plus pragmatiques, une animation réussie est une animation où la sécurité de chacun (enfants comme animateurs) est assurée, où la trame est bien ficelée et où le matériel est préparé…

2. Quels sont les ingrédients ?

Voici des étapes essentielles dans la préparation d’une animation (en bref):

  • La sensibilisation : faire de la pub, donner envie au jeune, commencer à les plonger dans l’imaginaire, un peu comme une bande annonce au cinéma.
  • L’aménagement: spatial et temporel, il est important de gérer le temps et de savoir où va se dérouler l’animation (intérieur ou extérieur, avec ou sans table/chaise, avec ou sans lumière, sono, décors ou autre matériel spécifique). Il faut savoir également où et quand installer le matériel.
  • Prise en charge des enfants: comment les faire passer de la réalité à l’imaginaire ou au jeu. C’est une étape importante car cela permet de lancer le jeu dans de bonnes conditions (et de plonger les jeunes dans l’imaginaire).
  • Déroulement: comment ça va se passer, quelles sont les règles, comment gagner ou progresser dans le jeu, quelle est la finalité … C’est l’aspect pratique du jeu.
  • Fin: une fin pourrie nuit gravement à la santé de l’animation. C’est souvent un point que l’on néglige – pensant qu’il est évident – alors qu’en fait il est absolument primordial et souvent difficile à réussir. Pensez-y pour ne pas rester sur votre fin :)
  • Rangement: quand ranger ? Impliquer ou pas les jeunes dans le rangement ?
  • Auto-évaluation: il est important de se questionner sur son animation. Quels sont les points réussis et les points à améliorer pour la prochaine fois ?

Petit conseil : entre préparation inexistante et préparation ultra perfectionnée, il y a un juste milieu. Quoi qu’il en soit, même avec une très bonne préparation, les aléas font que ça ne se passe jamais comme prévu. Le facteur aléatoire premier est le jeune lui même, on ne sait jamais comment il va réagir exactement. Alors après la préparation, laissez un peu de place à l’improvisation :)