Accueil > Qui sommes-nous ? > Passer le BAFA > Assurer la sécurité Physique, Morale et Affective de chaque jeune

Assurer la sécurité Physique, Morale et Affective de chaque jeune

C'est la première mission de tout animateur titulaire du BAFA, et de toutes personnes voulant entrer dans un engagement à se construire éducateur.rice de l'éducation populaire. C'est le secret de fabrique des citoyens de demain. Cette phrase nous paraît d'une première lecture assez simple à comprendre. Mais plus nous passons de temps à faire de la formation, sur nos BAFAS et ailleurs dans le cadre de nos missions extérieures, plus nous nous rendons compte de la difficulté à y mettre une réelle définition derrière. Petits points d'étape afin de parler un langage commun.

Vitacolo Cabane

La sécurité Physique : Comprendre son corps comme un outil de développement de sa personnalité?

Quand on parle de sécurité physique, on pense tout de suite à l'idée de faire des animations dans des espaces sécurisés, où nous aurons réussi à limiter les risques (éclairages du lieux, délimitation des terrains, pentes, etc...) et on a bien raison. En effet, il y a dans un premier temps un enjeu majeur à choisir des lieux adaptés et cohérents avec l'activité que nous allons proposer.

Ensuite on gratte un peu, et on se rappelle aussi que cette sécurité parle aussi de notre rythme et notamment le sommeil et la dynamique de journée. Et oui parce qu'il faut savoir adapter le rythme d'une journée à chaque tranche d'âge, à chaque saison, à chaque contexte. Parce qu'il est nécessaire de ne pas perturber un rythme scolaire pendant les petites vacances, afin de repartir facilement à la rentrée. Le sommeil assure la bonne réparation et la ré-energisation du coprs. Chaque enfant a besoin de dormir, voir parfois de faire la sieste durant la journée. C'est bon pour notre corps, et selon les âges, les heures de besoin de sommeil varient, et cela toute notre vie (c'est pour cela que les vieux ils sont toujours les premiers à l'ouverture de la boucherie le matin :-) )

Sommeil

Enfin c'est aussi une sécurité en lien avec l'hygiène de vie de manière plus large : accompagnement sur les soins médicaux, suivis des ordonnances, éducation et sensibilisation aux addictions, aux conduites genrées, à la sexualisation. C'est savoir permettre à chaque jeune d'être à l'écoute de son corps et des émotions qui peuvent en être liées. Etre bien physiquement, c'est sentir qu'on est bien dans son corps, qu'on l'aime et qu'on assume ses forces commes ses fragilités.

 

La sécurité Morale : ou comment identifier ce qui est conforme ou pas à l'intérêt général?

Moins simple d'arriver à mettre une définition à cette notion de sécurité morale. C'est quoi la Morale? Selon notre éminent technicien le Docteur Robert : c'est la science du Bien ou du Mal...

Ok donc notre mission serait de permettre à chaque jeune de différencier ce qui est bien et ce qui est mal...ce qui semble assez simple pour tout ce qui est des grandes maux : on ne tue pas, on n'agresse pas, etc...Après parfois des enfants peuvent ne pas comprendre ce qui a de mal à faire telle ou telle chose non?

...Ensemble de règles de conduites considérées comme bonnes de façon générale

Donc la sécurité morale a pour objectif de s'assurer que chaque enfant trouve sa place dans un groupe, et qu'il se sente comme tout autre enfant en droit de faire les mêmes choses, et ainsi aussi en interdiction face à certaines autres choses. Cet aspect de notre mission nous rappelle effectivement qu'il y a des règles, des lois, des traditions qui doivent être respectées et inculquées. Que sur les grandes idées de la vie et de la construction citoyenne, on peut effectivement estimer qu'il y a des actions bonnes et des actions mauvaises pour la communcauté.

 

La sécurité Affective : Identifier l'empathie en nous pour pouvoir comprendre les autres

Et là en BAFA quand on demande aux stagiaires : et alors la sécurité affective? Blanc dans l'assemblée................................

Parce que personne ne nous parle un jour de notre empathie et du développement émotionnel. Et dans l'éducation populaire, nous avons un chemin immense à débroussailler pour rendre notre vision de la sécurité affective claire.

A Vitacolo, cela fait désormais trois ans que nous avons réfléchis à ce sujet, avec l'aide de professionnels (psychologue, sociologue, professionnel de l'animation, enseignants, etc.). Nous avons établi qu'aujourd'hui cette sécurité est liée à notre capacité à identifier les émotions que chaque jeune éméttra face à une situation. Ensuite de voir si cette émotion est en surdosage ou en sous-dosage afin de pouvoir l'accompagner à se réquilibrer pour éviter toute submersion, ou à l'inverse, toute absence émotionnelle grave.

Durant notre BAFA, deux formations sur la sécurité affective sont proposées, et nous réflechissons à offrir cette formation à une plus large population :

  • Comment devenir animateur du développement émotionnel des enfants

  • Comment éduquer les jeunes à identifier leurs propres développements émotionnels

Vaste programme !

A lire et à découvrir aussi :